04 de agosto de 2020
Facebook
Twitter
Instagram
TODA LA INFORMACIÓN Y AGENDA DE DONOSTI
PORTADA / ENTREVISTAS / REPORTAJES / ESPECIALES / GALERÍAS DE FOTOS
INF. GENERAL . DEPORTES . CULTURA . TURISMO . GASTRONOMÍA . SUCESOS . EL TIEMPO . AGENDA
BLOGS: MODA / MÚSICA / CULTURA VASCA
Logo
## Agenda
VER TODOS LOS EVENTOS
TODAS LAS NOTICIAS
Deusto Cities Lab presenta los resultados de la iniciativa PREST sobre la pandemia
## DonostiTxikia
TODAS LAS NOTICIAS
Txiki Jazz: el Jazzaldi en familia
## Lo + visto
DE LA SEMANA

Le surf basque sonne à la porte en Californie pour demander sa reconnaissance officièlle intérnationale.

Maialen Sáez.
21 Nov.18
Tiempo de lectura: 2 minutos
Archivado en:

Durant 15 ans (1990-2005), la Fédération Basque de Surf (EHSF) était une entité officiellement reconnue à l’échelle internationale par la Fédération Européenne. Mais cette distinction a cessé en d’exister en 2005, lorsque la Fédération espagnole (FES) a été incorporée à celle-ci. Aujourd’hui, considérant que les conditions requises pour retrouver la reconnaissance mondiale officielle sont reunies, une délegation composée par des représentants de l’EHSF et du Gouvernement basque se sont rendus à La Jolla (Californie), où se trouve le siège de l’Association internationale de surf (ISA), dans le but d’être à nouveau admis dans cette organisation. Et ils sont optimistes.

Les dirigeants basques du surf soulignent qu’il s’agit d’une gestion historique, adoptée à l’unanimité lors d’une réunion célébrée en décembre 2017. Sa résolution positive (qui pourrait prendre quelques mois) impliquerait que l’équipe nationale basque pourrait participer seule dans les tournois mondiaux organisés par l’ISA. Cette délégation est composée de Maialen Sáez (vice-présidente de la Fédération basque et présidente de la Fédération de Gipuzkoa de surf), d’Esther Castiñeira et du délégué du Gouvernement basque sur le territoire américain, Jorge Fernández, qui soutient pleinement le projet.

La représentation basque a remis aux interlocuteurs de l’ISA un rapport juridique, la requête elle-même et un document audiovisuel dans laquelle est documenté le poids du surf à Euskadi. D’ailleurs, quel que soit le résultat final, l’EHSF et le Gouvernement basque sont reconnaissants de son admission par l’institution mondial de ce sport.

Le Directeur basque de l’Activité physique et des Sports, Jon Redondo, a salué l’initiative d’EHSF: “La reconnaissance officielle de nos fédérations et sélections au niveau international est possible dans un grand nombre de sports. Le surf en fait partie, car l’ISA admet dans son sein des fédérations de nombreux territoires présentant des caractéristiques similaires à Euskadi, où il existe également une grande tradition autour du surf. ”

L’EHSF souligne qu’il s’agit d’une «revendication culturelle et sportive». L’objectif est de soutenir et d’encourager les surfeurs professionnels et de leur donner l’occasion de défendre également les équipes nationales basques aux championnats du monde. ”

La vocation historique internationale du surf basque a amené le Gouvernement basque à apporter son total soutien à la demande. Grâce à cela, l’EHSF a pu compter sur les conseils du juriste David Salinas-Armendariz, expert en la matière, pour canaliser cette demande avec toutes les garanties.

Le voyage en Californie a coïncidé avec le championnat organisé par l’ISA à Huntintong Beach (Vissla Junior World Chanpionship), où l’EHSF a voulu soutenir les surfeurs basques qui ont participé à l’événement mondial, qui a accueilli 42 pays.

Escribir comentario