16 de julio de 2020
Facebook
Twitter
Instagram
TODA LA INFORMACIÓN Y AGENDA DE DONOSTI
PORTADA / ENTREVISTAS / REPORTAJES / ESPECIALES / GALERÍAS DE FOTOS
INF. GENERAL . DEPORTES . CULTURA . TURISMO . GASTRONOMÍA . SUCESOS . EL TIEMPO . AGENDA
BLOGS: MODA / MÚSICA / CULTURA VASCA
Logo
## Agenda
VER TODOS LOS EVENTOS
TODAS LAS NOTICIAS
La Universidad de Deusto seleccionada entre los nuevos ‘supercampus’ europeos
## DonostiTxikia
TODAS LAS NOTICIAS
Educando en igualdad con Juliette y Nerea Kortabitarte
## Lo + visto
DE LA SEMANA

Juliette Binoche: nous jouons avec l’environnement comme des enfants avares

28 Sep.18
Tiempo de lectura: 2 minutos
Archivado en:

Sans doute Naomi Kawase a certainement laissé une trace profonde en Juliette Binoche et en Marianne Slot, qui présentent dans le Zinemaldi le film «Vision», qui raconte le voyage d’une femme au Japon à la recherche d’une plante médicinale. Pour Binoche, «habituée aux avions, aux hôtels, et aux voitures, à tout ce que l’homme a construit » tourner et vivre dans une forêt a représenté retourner à des origines qu’elle avait oubliée. “Cela m’a vraiment émue”, a-t-elle expliquée aux journalistes à la fin du film. La forêt où le film a été tourné se trouve à Nara, l’ancienne capitale du Japon, à l’est d’Osaka. Et c’est merveilleux. La réalisatrice la connaît en détail car elle a grandi dans cette région.

De cette expérience profonde, la charismatique Binoche est devenu très consciente. « Nous devons renouer avec la nature, avec notre soi-même, on pollue tout, nous perdons tout, nous avons joué avec l’environnement comme des enfants avares et plus tard nous n’auront plus avec quoi jouer. Qu’allons-nous dire à nos enfants? Nous devons agir. « 

Slot et Binoche ont longtemps évoqué la manière de filmer de la réalisatrice japonaise Naomi Kawase. “Il n’y a rien de conventionnel. Il n’y a pas de script depuis le début, en fait, quand nous avons commencé à tourner, il était encore entrain en chantier. ” Et le silence. Ce silence qui a tellement surpris à toutes les deux une équipe de professionnels suivant Kawase sans faire de bruit “on entendait que les sons de la forêt”.

Kawase a demandé à Binoche dans le film de s’adresser aux acteurs japonais par son nom dans le filma non seulement parce qu’elle faciliterait le tournage, mais parce qu’ils sont « imprononçables », a déclaré l’actrice française en riant, qui continue de concilier cinéma et théâtre “Quand je fais du cinéma, je veux du théâtre et vice versa. Ce sont les deux amours que j’ai ».

Juliette Binoche a également été interrogée sur le mouvement féministe au sein du secteur artistique. “Le féminin a attendu patiemment mais maintenant il y a une impatience”, a-t-elle déclaré. Le féminin a été acculé depuis des millénaires. C’est pourquoi il est nécessaire que les hommes et les femmes expriment leurs désirs de parité. Il est important de le dire. ”

“Vision” est en compétition dans la section officielle du Festival de San Sebastian.

Escribir comentario